La charrue avant les bœufs...
Quimper-communauté a lancé un recrutement pour un « directeur en charge de la future agence de développement économique et d’urbanisme ». Vu le titre, on s’imagine une fonction importante pour nos entreprises, nos projets en matière d’industrie, d’agro-alimentaire, d’artisanat et de commerce, de pêche, de tourisme, de services… Mais la petite annonce ne dit rien de tout ça. La première mission de ce directeur est-elle de définir justement à quoi va servir cette agence ? Avons-nous vraiment le temps ?

Et c’est quoi cette agence ? Elle n’existe pas encore ! C’est bien là le problème. Habituellement, on recrute avec une finalité précise, débattue, partagée. Eh bien non, les élus municipaux et communautaires ne se souviennent pas d’avoir discuté sur l’avenir économique de Quimper-communauté, des futurs métiers pour nos jeunes, des créations d’entreprises, du soutien à nos filières industrielles … en tout cas, aucun de vote pour la création de cette A.D.E.U.Q.C ??? Drôle de démocratie.

Pour notre liste, les propos ont toujours été clairs : une Agence de développement économique, quel intérêt ? Oui, pour quelles orientations stratégiques, avec quels moyens financiers, avec quel mode de fonctionnement, pour créer combien d’emplois ? Pour superposer une structure administrative s’ajoutant aux mille feuille des services économiques de la ville, de l’État, des chambres consulaires, des organismes professionnels, des syndicats, des acteurs des filières, du Pays de Cornouaille…
Stop ! Encore un échelon rendant illisible l’action en faveur de l’emploi. Avons-nous vraiment l’argent ?

En ces temps de crise, pour nous la vraie priorité c’est de faire travailler ensemble, dans une démarche dynamique, les acteurs déjà compétents sur le territoire.

Tag(s) : #Ville de Quimper

Partager cet article

Repost 0