Cornouaille et Léon :

Plus de solidarité bretonne

carte-circonscription-29.jpg

Il est essentiel que les Finistériens se fassent entendre dans cette campagne des régionales. Notre département Penn Ar Bed doit peser beaucoup plus dans la future assemblée régionale bretonne.

Durant le précédent mandat, trop de décisions ont conforté économiquement l’est de la Bretagne : installation de nouveaux services, crédits pour le métro, siège social des EPCC,… Un déséquilibre s’est fait au détriment de la Bretagne Occidentale. Nous avons maints fois dénoncé ce manque de justice et d’équilibre dans la politique d’aménagement du territoire. Avec la loi sur la Réforme territoriale, privilégiant des compétences renforcées à des grandes métropoles, l’écart va encore se creuser.

La liste Modem souhaite que les politiques régionales d’aménagement du territoire tiennent compte de l’éloignement du Finistère en mettant en place des subventions aux projets finistériens. La Bretagne centrale et le Finistère intérieur doivent très clairement bénéficier de la solidarité régionale pour enrayer l’exode rural et le déclin démographique. C’est une urgence pour ce mandat.

Nous voulons que les conseillers régionaux finistériens s’engagent sur cette priorité avant les considérations partisanes.

Pour notre désenclavement routier, ferroviaire et maritime, le Finistère doit exiger l’accélération de la ligne TGV, mettant Quimper et Brest à 3 heures de Paris ; le développement d’axes routiers gratuits qui ne suppriment pas les échangeurs donnant accès aux zones d’activités ; le financement de lignes maritimes vers les îles et interportuaires.

 

 

Tag(s) : #Conseil Régional de Bretagne

Partager cet article

Repost 0