à paraître le 09 février en librairie.


tous droits réservés.


Naamah

Henry Le Bal

Roman

 

 

L’AUTEUR 

Henry-LE-BAL-AUTOMNE-2011-OUESSANT-031.jpg

Henry Le Bal est né en 1959, il vit à Quimper dans le Finistère. Ecrivain, romancier et dramaturge, il a publié une vingtaine d’ouvrages. Diplômé de philosophie et de théologie, il publie sa première pièce de théâtre en 1988 et ne cesse dès lorsd’accompagne à la scène ses nombreuses pièces de théâtre et oratorios. Depuis 2006, il a choisi d’écrire simultanément une version dramatique de chacun de ses romans. Son œuvre est inspirée des interstices de la Bible, cette part non écrite qui invite aux questionnements ; elle met en scène des personnages bibliques, avec lesquels il interroge cette « beauté qui sauvera le monde. » Passionné par l’univers des îles depuis la création en 1999 du Salon du Livre Insulaire sur l’île d’Ouessant, Henry Le Bal en explore les contours poétiques à travers ses recherches sur « l’île ultime ».

 

couv-naamah.JPGLE ROMAN

« Naamah, femme autrefois d’une grande beauté, fut dans sa jeunesse, un modèle célèbre qui inspirait les peintres du début du siècle, là-bas dans la grande capitale du continent. Elle choisit de finir ses jours dans une île de l’Atlantique nord. Un hiver, une tempête plus violente que les autres entraîne au large le naufrage d’un pétrolier géant. Une marée noire  encercle l’île et la coupe du monde.

C’est le déluge.

Son voisin, Canaan, le narrateur, est un personnage à multiples facettes, écrivain et chasseur de safari. Parallèlement à l’écriture de ses bouquins pour son éditeur, d’une pièce commandée par un peintre roumain, de ce récit d’une vie de Naamah auquel il s’est attelé, il décide de tenir le journal de bord de cette tempête qui enfle au fil des pages : la vie de l’île, ses personnages, l’accident de Naamah, les coupures de courant, la menace noire qui envahit de plus en plus îlots et criques, tandis que chacun s’isole de plus en plus dans sa maison pour se protéger de cette pluie furieuse.

Barricadé, seul avec sa collection d’oiseaux naturalisés, Canaan observe par la lucarne, l’évolution météo sur Naârlac’h : l’îlot des amoureux. Mais la lucarne se brise, l’encre coule sur les feuilles humides, l’air froid pénètre. Réfugié dans le grenier avec son plus bel oiseau, il n’entend plus que ce qui gronde : le ciel qui tombe et la mer qui monte…»



 

Deux pièces de théâtre prolongent ce roman, dialoguent avec lui. La première, FalhindÁ, pièce écrite à Beyrouth pendant les évènements de juillet 2006, s’insère en fragments dans le roman. La seconde, Insularis, en est la version dramatique : sa création est prévue à Paris et en Bretagne à l’automne 2012.

« Naamah » est le nouveau roman de Henry Le Bal, auteur par ailleurs aux éditions l’Age d’Homme de : Le doigt de Dieu (2000), Le Janvier du Monde (2006) et La Porte (2008).

 

 Date de parution : 9 février 2012  • ISBN : 978-2-8251-4155-7  • Nombre de pages : 292 P. Diffusion Volumen.


Editions l’Âge d’Homme : 5, rue Férou - 75006 Paris Tél : 01 55 42 79 79  - Fax : 01 40 51 71 02

site de l'éditeur : link Mail : lagedhomme@orange.fr


voir l'actualité des rendez-vous  sur http://henrylebal.over-blog.com/
Tag(s) : #Culture

Partager cet article

Repost 0