Liberté, égalité, élections

 

isoloir-copie-1.JPGMars est un mois électoral. Trois ans après les Municipales, les élus de « Quimper, Nouvelles énergies », font deux constats. Le premier : notre petit livre orange se lit toujours comme un livre d’actualité ! Bon sens, connaissance des besoins des habitants, anticipation ! Le second : les Quimpérois ressentent un profond sentiment de décrochage économique accentué par une absence de perspectives d’emplois. La création d’une Agence de développement économique à grands renforts de frais de fonctionnement n’a toujours pas enrayé la tendance.

Ces jours-ci ont lieu les élections cantonales ancien modèle. Quimper n’est pas concernée par ce tour Finistérien. Pourtant, il faudra bien que les élus départementaux prennent à bras le corps la question de la place de Quimper dans un Finistère toujours aussi éloigné de Paris et de Rennes ; et contrebalance le déménagement à marche forcée des services publics, alimentant inexorablement  la croissance de la métropole brestoise.

Par contre,  il y a une élection qui manque : celle des Conseils Communautaires, car en ces temps d’incertitude budgétaire, on voit poindre dans les cénacles, la création d’un nouvel impôt-ménages pour Quimper-Communauté. La création d’un nouvel impôt par une assemblée qui n’est pas élue au suffrage universel direct nous pose des questions de démocratie…

 

paru in Tribune des élus de Quimper, nouvelles énergies, magazine municipal de mars 2011.

 

Tag(s) : #Ville de Quimper

Partager cet article

Repost 0