Communqiué de presse du 13/12/09

Fermetures d’écoles : Le choix de la jeunesse au centre-ville

 

Au préalable, nous voulons préciser aux Quimpérois que le Conseil Municipal du 18 décembre n’a pas été saisi d’une délibération portant sur la fermeture des trois écoles du centre-ville de Quimper. La décision prise par la majorité municipale n’a pas non plus été évoquée par le Conseil du quartier, censé débattre des dossiers le concernant. Nous regrettons ces deux occasions manquées de débattre des enjeux de cette décision considérée comme brutale par beaucoup d’habitants.

fotolia_enfance.jpgSur le fond, nous savons que Quimper connaît une baisse mécanique de la démographie scolaire qui impose aux élus de prendre des décisions de gestion financière en période difficile de finances publiques. Cependant, cette réalité doit être prise en compte avec un esprit de justice et de confiance en l’avenir pour maintenir des écoles de proximité pour tous.

Oui l’enjeu est bien de maintenir un service d’éducation pour les enfants et les familles qui vivent dans le centre-ville, c’est pourquoi il aurait été plus juste de réfléchir à une réorganisation des écoles sur le long terme plutôt qu’à une suppression aussi expéditive. Nombreux sont les Quimpérois qui sont attachés à ces écoles de proximité surtout quand celles-ci sont enracinées depuis des générations dans la vie sociale quimpéroise. La défense des services publics proches des habitants fait partie de l’intérêt général, sans compter que cette décision est contraire à l’esprit de l’Agenda XXI engagé par la ville et sa volonté de réduire les déplacements en voiture.


Nous souhaitons que la majorité municipale défende auprès des instances Académiques une autre solution, allant vers une proposition de regroupement des 3 écoles en un seul établissement scolaire plus viable en terme d’effectifs, pour maintenir une école pour les familles du centre-ville dont les parents sont souvent des acteurs économiques importants de ce quartier.

Les élus peuvent aussi faire le pari du rajeunissement de la population du centre-ville mais si on supprime les écoles, les familles avec de jeunes enfants hésiteront à s’y installer. Ce choix politique de la jeunesse doit s’accompagner d’une politique de logements accessibles en termes de prix des loyers. C’est une politique juste et réaliste qu’il s’agit de défendre auprès des autorités académiques.

 

Tag(s) : #Ville de Quimper

Partager cet article

Repost 0