#Penn ar bed sans phares ni îles habitées...

"CE QUI EST A OUESSANT RESTE A OUESSANT"

Depuis le vote début décembre au parc Naturel Régional d'Armorique, je suis toujours en attente d'éléments et de preuves que mes craintes politiques sont infondées sur le transfert inéluctable ? de gestion et de direction du Musée des Phares et Balises vers Brest.

De mauvais signes continuent de s'accumuler sur cette situation très inquiétante pour Ouessant, l'île, l'insularité en général, la Bretagne mais aussi pour tous les insulaires en général qu'ils soient bretons ou ultra-marins. Pour paraphraser Saint-Pol-Roux: "Créac'h est univers".

Le 23 décembre dernier, le dernier gardien de phare du Créac'h a fermé la porte, marquant définitivement la fin des phares humainement pilotés à et de Ouessant. Un symbole choquant pour qui connaît l'histoire maritime en France.  Hormis un ou deux articles en presse locale, quelques amis sur les réseaux sociaux, pas une manifestation de soutien amical, pas un signe de l'Etat ou des collectivités pour marquer le coup. Résignation ou abandon silencieux d'un monde maritime et insulaire qui pèse peu dans la mondialisation et l'ubérisation.

Pendant qu'on cherche à défendre le Musée, les gardiens quittent le phare, ironie du sort ? mais alors on peut se demander que vont-il faire du phare lui-même ? c'est peut-être la question première, avant de s'interroger sur le patrimoine, les collections, le musée, l'argent promis pour rénover les salles, amplifier les programmations culturelles. Vendre les bâtiments?  d'autres collectivités en ce moment le font pour tenir leurs engagements financiers. A Quimper par exemple , on vend des propriétés communales qui coûtent cher à l'entretien pour diverses raisons et dans une logique de développement durable, pour construire des bâtiments plus économes. c'est dans l'esprit du temps. 

On nous dit que des travaux de rénovations seront réalisés au musée d'Ouessant en plus d'une antenne à Brest. Tant qu'on n'a pas de plan de financement validé par une délibération, c'est la nébuleuse totale. Aucun chiffre en investissement, aucun chiffre en fonctionnement. quel budget, quel calendrier de travaux ?

Je me souviens du combat pour l'avoir mené pendant 9 ans (2000- désarmement de la tour, 2009 arrivée du premier écrivain) avec les adhérents de l'association Culture, arts et lettres des îles et l'aide bien  identifiée bien évidemment du dernier conseiller général d'Ouessant Jean-Yves COZAN, pour éviter la ruine ou la vente du sémaphore du Créac'h, et convaincre 'le département" de le rénover pour le garder dans le patrimoine ouessantin et en faire une résidence d'écrivain dont tous se félicitent aujourd'hui. Pourrons-nous mener même combat pour le musée des phares et balises ou bien est-il condamné à devenir une annexe du site de Brest ? (revue du département en 2014, pas de source récente : http://www.e-mag-pennarbed.fr/133/requalification-au-creach-creation-dun-centre-national-brest/)

Le conseil Municipal de Ouessant n'a pas voté la délibération pourtant inscrite à l'ordre du jour du 30 décembre 2016. le vote est reporté à une date ultérieure. on évoque à Ouessant l'idée d'organiser une réunion publique avec les "personnes du département" (cf l'article de Ouest-France car nous n'avons aucun nom d'élu-e référent sur le dossier juste un "le département", comme entité anonyme... ). remarquez, le dossier peut bien avancer sans les élus d'Ouessant ! 

Ce dossier fera encore couler de l'encre, tant que les explications ne seront pas au rendez-vous. le 25 janvier nous avons un nouveau comité syndical du Parc. faut-il s'attendre à de nouvelles informations, des rebondissements ? 

Un combat pour 9 ans ? 

Tag(s) : #Conseil Régional de Bretagne

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :