Transfert de gestion du Musée des Phares et Balises vers Brest :

Les socialistes finistériens affaiblissent fortement Ouessant.

 

Le 8 décembre dernier lors d'une délibération très peu argumentée au comité syndical du Parc Naturel régional d'Armorique, le transfert du Musée des phares et balises de Ouessant sous l'autorité d'un hypothétique Centre National des phares de Brest a été acté avec 60 voix pour, 10 contre et 12 abstentions. Les votes défavorables sont tous venus des élus locaux soucieux des réalités insulaires et les pour ont été nombreux à voter par procuration.

Ceci est le résultat d'une initiative politique de la majorité du Département qui tire les ficelles en devenant le pilote réel d'une nouvelle structure présidée aussi par la présidente du Conseil départemental.

 

Une délibération sans contenu culturel, sans plan de financement qui prévoit un transfert des agents du Pnra et des recettes de l'établissement sous l'autorité d'un GIP à Brest dont les contours restent très flous. Où sera le siège social, où sera le centre de décision, quelle place pour les élus insulaires dans la gouvernance stratégique, quels types d'emplois sur place ?

Cette décision à la hussarde prévoit en clair la disparition de la direction stratégique par le Parc d’Armorique qui a pourtant su soutenir avec succès le musée depuis sa création. Le parc a toujours eu jusqu'à présent le souci par ses élus de l'aménagement du territoire sur son périmètre, deviendra-t-il avec ce mauvais coup la chambre d'exécution d'une autre collectivité ?

C'est une très mauvaise décision pour Ouessant, ce musée est un des fleurons culturels et touristiques de l'île, bénéficiant d'une très forte fréquentation, qui fait des bénéfices et soutenant l'emploi insulaire, direct ou indirect.

Cette décision est celle du Conseil départemental du Finistère pour renforcer le contenu du Port du Brest, mais pas celle des élus locaux concernés.

On n'a pas fini d'en parler quand les élus pourront accéder au contenu de ce nouveau GIP.

Décidément encore une ingénierie vers Brest sans se soucier d'une politique d'aménagement du territoire à l'intérieur du Finistère, sans se soucier des conséquences à long terme pour les Ouessantins.

En tant que membre du Bureau du PNRA, par délégation du Conseil Régional de Bretagne, j'ai voté contre et serai très attentive à la suite qui sera réservée à ce processus qui est un nouveau coup très dur porté pour l'île et les insulaires après avoir il y a quelques mois transféré le poste de direction de Ouessant au Faou.

Isabelle Le Bal

Membre du Bureau du PNRA

Conseillère régionale de Bretagne

 

 

Partager cet article

Repost 0