#Ouessant. Il va y avoir une suite...

Merci aux internautes, aux amis qui m'ont adressé des soutiens, des messages, des idées. merci aussi à ceux qui m'ont critiqués politiquement, certains très énervés d'ailleurs ! cela prouve que  Ouessant ne laisse personne indifférent. Oui nous savons que nos îles bretonnes ne sont pas seulement des terrains de jeux ou des terrain de chasse mais bien des figures exceptionnelle de référence pour tous les bretons et tous les visiteurs. Ouessant a toujours été un symbole et cela n'enlève rien aux qualités des autres territoires, c'est ainsi.

Oui, vous êtes très nombreux à avoir réagi à mon alerte suite au vote du comité syndical du Pnra prévoyant le transfert de la gestion du Musée des Phares et Balises vers une autre structure, dit Groupement d'Intérêt Public piloté par le département et dirigé depuis un Centre sans aucun doute situé à Brest.. Je vais prendre quelques jours pour lire tous les commentaires. Il y a de très bonnes idées pour la suite.

Ce qui est certain c'est que je continuerai de critiquer politiquement cette décision contraire à la nécessaire continuité et de solidarité territoriales avec le monde insulaire et surtout contraire à cette idée que l'on peut se faire d'une action d'aménagement du territoire en faveur des territoires isolés, ruraux ou maritimes. Pour moi c'est même contraire à l'esprit de la Chartre du Parc d'Armorique qui devrait plutôt veiller au maintien de l'emploi sur son territoire, cadres et employés.

D'ailleurs je rappelle que je n'étais pas seule à voter défavorablement sur cette délibération Numéro 6 du 8 décembre 2016, d'autres élus locaux, des îles également. Ainsi c'est bien une représentativité de ce que pensent les insulaires dans ce dossier.

La Bretagne est une terre d'îles et de pays et on voudrait qu'elle rentre toute entière dans la bouteille de la METROPOLISATION. Ce n'est pas une bonne orientation politique,  cela ne correspond ni à notre culture, ni à notre histoire, ni aux bassins de vie réels faits de la richesse de nos villes moyennes qui irriguent les communes aux alentours. Je l'ai dit en séance au conseil régional de Bretagne. Tous les pactes, contrats d'innovation métropolitain rapportent en cette fin d'année 2016,  12 millions d'euros à Brest et à Rennes, finançant parfois des projets à 76 % ! tant mieux pour eux, mais c'est d'une politique descendante de l'Etat, et non une politique partenariale.  Oui les cadeaux de Noël arrivent pour les uns et pour les autres on déménage les centres de décisions.

Dans ces temps de restrictions budgétaires, d'instabilité due aux réformes institutionnelles des lois Maptam et NOTRe, les contours des politiques se redessinent sans plus aucune référence aux engagements électoraux, c'est une drôle d'époque pour notre démocratie.

il ne faut pas profiter de cette période d'incertitude pour prendre des décisions à l'emporte- pièce. de plus il y a eu , je l'ai appris après ce vote ! , des délibérations précédentes avant celle-ci sur la gestion par un GIP départemental qui avaient déjà soulevé des réserves, des expressions de mécontentement notamment en 2014. alors on insiste.

De plus, le projet de convention pour laquelle on devait voter n'était pas jointe à la délibération. une erreur peut-être ? c'est ce qu'il faudra vérifier.

La Bretagne peut faire vivre ses métropoles sans déshabiller ses îles.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0